Textes critiques

Essentiellement créateur, c’est-à-dire poète, Saint-Pol-Roux ne céda guère à la tentation du journalisme. Il donna peu, au Mercure de France ou aux autres revues auxquelles il collaborait, de comptes rendus critiques. Et lorsqu’il le fit – davantage pour la musique que pour la littérature – ce fut toujours prétexte à développer ses propres idées. Aussi les textes critiques de Saint-Pol-Roux se distinguent-ils difficilement de ses textes théoriques.