Accueil

Ce carnet, rédigé par la Société des amis de Saint-Pol-Roux, a pour but de mieux faire connaître et de contribuer à une meilleure diffusion de l’œuvre de Saint-Pol-Roux (1861-1940), poète et dramaturge qui fut l’un des protagonistes du symbolisme et qui s’illustra par des livres singuliers et une conception d’art personnelle, l’idéoréalisme. Célébré en 1925 par les surréalistes et par André Breton qui le considérait comme « le seul authentique précurseur du mouvement dit moderne », on le retrouve, trois ans plus tard, au sommaire du premier numéro du Grand Jeu où André Rolland de Renéville lui rend hommage. Ainsi, son œuvre et son nom se retrouvent-ils liés à l’origine de nombreux mouvements de l’avant-garde littéraire de la première moitié du XXe siècle. Quelque peu tombé dans l’oubli aujourd’hui, malgré l’important travail éditorial de René Rougerie, il convient donc de redécouvrir ses textes, dont de nombreux inédits, aussi bien poétiques que dramatiques ou théoriques, afin de préciser son influence et de mieux définir sa place dans l’histoire littéraire du XXe siècle.