Remords

Avec un fin rayon de lune

Un vieil ange a pendu mon âme

Au mitan d’une cloche brune

En ce clocher vert comme un blâme.

 

Or c’est la faim de délivrance

Ou la soif d’aube originelle

Hélas ! qui sculpte ma souffrance

En battant l’airain de mon aile.

 

Oh plaignez l’âme qu’on châtie

Au crucifix de la ténèbres

Infélice et pavide hostie

Entre les clous du glas funèbre !

 

Épouse et mère du supplice

Elle fait double pénitence.

Étant victime ou bien complice

Au triste gré de la potence.

 

Ange, tranchez le nœud de lune

Emmi lequel pâtit mon âme

Au mitan de la cloche brune

En ce clocher vert comme un blâme !

Le Livre de Psyché

Bibliographie sélective

  • « Remords », L’Art littéraire, n° 12, novembre 1893, p. 46.
  • Tablettes (1885-1895) – Vers et Prose, édition établie par Jacques Goorma et Alistair Whyte, Mortemart, Rougerie, 1986, p. 142.