À Sainte-Baume

Symbole d’une larme dans une caresse,

Ô Provence au sang riche de trésors anciens,

Tu fleures les parfums que l’amante en détresse

Apporta du calvaire à tes autres gardiens.

 

Le vent fou de ta cime évoque l’ample tresse

Aux nœuds défaits ainsi que des serpents païens,

Mais le bleu repentir de notre pécheresse

Inspire à tes clochers les cantiques chrétiens.

 

Provence, ta nature absorba Magdeleine :

Alors que tes cigales scandent son haleine

Un deuil de farigoule austérise sa chair,

 

Et Marseille est l’hybride image de la sainte

Arrivant chaque jour des rêves de la mer,

Au coin de son sourire une feuille d’absinthe.

Provence, 1925.

Bibliographie sélective

  • Florilège Saint-Pol-Roux, choix d’Anne-Marie et Jacques Gérard, illustré par Mathurin Méheut, Querqueville, Publication de l’Amitié par le Livre, 1943, p. 20-21.