Poèmes de Provence

Né à Saint-Henri, près de Marseille, l’enfance et la jeunesse de Saint-Pol-Roux furent baignées du soleil de Provence. Le poète voua un véritable culte au soleil. Sa poésie, prît-elle ses assises dans l’obscure forêt ardennaise ou sur le promontoire du bout du monde, est un hymne à la lumière. « Elle regarde vers le haut, ce pourquoi elle exalte », écrivait André Pieyre de Mandiargues dans sa préface au Trésor de l’homme (Rougerie, 1970). Nous nous devions donc de faire une place, en ce florilège, aux poèmes où cette influence provençale – et solaire – est explicitement revendiquée.