La Dame à la faulx (1899)

La Dame à la faulx

(Paris, Mercure de France, 1899)

à Gustave Larroumet

« à / Monsieur / Gustave Larroumet / qui daigne s’intéresser / aux œuvres nouvelles. / Avec l’espoir d’une lecture. / Saintpolroux. »

Jointe une carte autographe adressée au même :

« Mon cher Maître, le théâtre Antoine donnant prochainement une Tragédie de la Mort, je vous adresse ma Dame à la faulx parue il y a quelques mois dans l’espérance de bénéficier, peut-être, d’une citation au courant de l’article que vous ne manquerez pas de consacrer à mon jeune confrère. Je vous sais trop curieux des choses nouvelles en matière dramatique pour priver de votre attention une œuvre violemment sincère et honnêtement humaine, et volontiers je cours le risque de vous déplaire beaucoup ou (qui sait ?) de vous plaire un peu. Affectueusement. Saint-Pol-Roux. Roscanvel 5 juin 1900. »

Librairie Pierre Saunier

à Paul Beghin

Exemplaire ordinaire

« à / Paul Beghin / bien cordialement, / son ami : Saintpolroux »

Coll. part.

Un des 12 exemplaires sur Hollande (n° 10 signé par l’auteur)

« à / Paul Beghin / en souvenir ému / de la visite en la / chaumière de Divine / de son père à chevelure / blanche. / Avec une caresse de / Divine, de Lorédan, de / Cœcilian, d’Amélie et / de / Saintpolroux / Roscanvel, 23 avril / 1903 »

Coll. part.