à Saint-Georges de Bouhélier (25 novembre 1910)

Carte pneumatique autographe signée adressée à Saint-Georges de Bouhélier (1876-1947), poète et dramaturge naturiste, au “Théâtre des Arts” (Boulevard des Batignolles) ; datée “Vendredi 5h” [cachet de la poste : 25 novembre 1910]. 1 page (18,1 x 24 cm).

Carte pneumatique à Saint-Georges de Bouhélier [adresse] – Coll. Mikaël Lugan

Saint-Pol-Roux, qui avait lu la semaine précédente sa version remaniée de La Dame à la faulx devant le comité de lecture de la Comédie-Française  qui la jugea trop longue et ne la retint pas, séjournait encore à Paris, au 130 rue de Rennes. Ce vendredi 25 novembre, le Théâtre des Arts créait Le Carnaval des enfants, pièce en trois actes de Saint-Georges de Bouhélier. Le naturiste – dont nous avons déjà eu l’occasion de parler – admirait la tragédie du Magnifique et fut parmi les fidèles soutiens du poète lorsqu’il entreprit de la présenter à Jules Claretie, l’administrateur du premier théâtre français. Si Saint-Pol-Roux ne put assister à la représentation du Carnaval des enfants – à moins qu’in extremis de Bouhélier lui ait procuré des places – il est intéressant de noter que, après l’échec de la Comédie-Française, le Théâtre des Arts de Jacques Rouché, décidément plus audacieux que la Maison de Molière, envisageait déjà de monter La Dame à la faulx. On sait que cette velléité de mise en scène, poussée très loin jusque dans les derniers jours de l’année 1911, n’aboutit pas. Mais ce vendredi 25 novembre 1910, Saint-Pol-Roux ne pouvait voir encore dans la création du Carnaval des enfants de son jeune camarade qu’un heureux présage…

Carte pneumatique à Saint-Georges de Bouhélier – Coll. Mikaël Lugan

Vendredi

5 h

Mon cher Poëte, vous adresse mes meilleurs souhaits pour votre “première” de ce soir à laquelle je suis désolé de ne pouvoir assister, faute de place. Bonne chance à votre “Carnaval des Enfants” et bien vôtre

Saintpolroux