à Alfred Vallette (janvier 1891)

Lettre autographe signée à un “cher ami”, sans doute Alfred Vallette (1858-1935), directeur du Mercure de France, non datée mais probablement rédigée dans le courant du mois de janvier 1891. 1 page (11,1 x 17,8 cm).

Saint-Pol-Roux avait écrit, les 5 et 6 décembre 1890, un article rendant compte de La Gloire du Verbe, le recueil de Pierre Quillard (Paris, Librairie de l’Art Indépendant, 1890), pour la revue de Vallette. Cette recension fut, pour le poète, prétexte à exposer ses propres théories, annonçant le manifeste du Magnificisme que sera sa longue réponse à l’Enquête sur l’évolution littéraire de Jules Huret quelques mois plus tard. L’article sur “La Gloire du Verbe par Pierre Quillard” parut dans le n° 14 (février 1891) du Mercure de France.  La lettre que nous reproduisons ici et dans laquelle Saint-Pol-Roux réclame “les épreuves du Quillard” doit donc dater du mois de janvier. Le “reçu” auquel le poète fait allusion désigne certainement la quittance trimestrielle que Vallette remettait, après versement de leur cotisation, aux actionnaires du Mercure dont Saint-Pol-Roux faisait partie depuis les origines de la revue.

Lettre à Alfred Vallette – Coll. Mikaël Lugan

Mon cher ami,

j’ai reçu votre dernière et reçu, mais j’attends semper les épreuves du “Quillard”

A vous,

Saintpol