Cinquantenaire du Symbolisme : autographe de Saint-Pol-Roux à Georges Lecomte (1er juillet 1936)

Dédicace autographe, datée du “Cinquantenaire du Symbolisme – Paris, 1er juillet 1936″ à Georges Lecomte (1867-1958) au verso d’une carte postale représentant “Le poète Saint-Pol-Roux” photographié par Georges-Louis Arlaud. 1 page (10,4 x 14,7 cm).

Le dramaturge et romancier Georges Lecomte, qui fut élu à quatre reprises Président de la Société des Gens de Lettres et qui était entré à l’Académie française en 1924, avait apporté son soutien à Saint-Pol-Roux lorsque ce dernier avait entrepris en 1909 de présenter sa Dame à la faulx à Jules Claretie, l’administrateur de la Comédie-Française (cf. Bulletin des Amis de Saint-Pol-Roux n° 3-4 & Lettre de Georges Lecomte à Saint-Pol-Roux du 15 février 1909). Il est probable, comme le suppose la dédicace ici reproduite, que Lecomte lui demeura favorable dans les années misérables d’après-guerre et lui fut secourable à plusieurs reprises.

Dédicace autographe à Georges Lecomte sur carte postale (1er juillet 1936) [r°] – © Coll. Mikaël Lugan

Les célébrations du Cinquantenaire du Symbolisme – qui fut officiellement lancé par Jean Moréas dans les colonnes du Figaro le 18 septembre 1886 – débutèrent le 17 juin 1936 par une réception à l’Hôtel de Massa, siège de la Société des Gens de Lettres. Après le discours d’accueil de Jean Vignaud, Président de l’institution, et la réponse d’Edouard Dujardin, l’organisateur, des discours furent prononcés par Vielé-Griffin, Valéry, Edmond Jaloux et Saint-Pol-Roux (dont le nom ne figure pas sur le programme imprimé, sans doute parce qu’il aura tardivement confirmé sa participation). Le 20, l’Opéra-Comique joua Pelléas et Mélisande de Debussy ; puis, le lendemain, on se rendit en pèlerinage à Valvins sur la tombe de Mallarmé. Le 23, une grande exposition consacrée au Cinquantenaire fut inaugurée à la Bibliothèque Nationale ; trois volumes de Saint-Pol-Roux y figuraient (Les Reposoirs de la procession, tome premier ; L’âme noire du prieur blanc et La Dame à la faulx), ainsi que le manuscrit autographe du poème “Août” accompagné de la lettre que l’auteur adressa à Robert de Souza. Le samedi 27, ce fut au tour de la Comédie-Française de dédier sa 12e matinée poétique au Symbolisme. Et, naturellement, les festivités parisiennes s’achevèrent par un banquet, qui fut donné dans les salons du restaurant Lapérouse à partir de 20h00 ; Saint-Pol-Roux, en tant que vice-doyen du Symbolisme, y prononça une “ode”.

C’est certainement à l’occasion de ce dîner de clôture que le poète dédicaça cette carte postale des éditions Arlaud le représentant à Georges Lecomte.

Dédicace autographe à Georges Lecomte sur carte postale (1er juillet 1936) [v°] – © Coll. Mikaël Lugan

Cinquantenaire du Symbolisme

à

Georges Lecomte

en haut témoignage

de profonde reconnaissance

Saintpolroux

Paris 1er juillet 1936

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search