Bulletin des Amis de Saint-Pol-Roux n° 13-14

Saint-Pol-Roux est un poète à découvrir. Il a, certes, ses lecteurs, qui l’aiment autant que l’ont aimé Louis Aragon, André Breton, Paul Éluard, Max Jacob ou René-Guy Cadou, c’est-à-dire avec la conviction que son œuvre est de celles qui, refusant les tics, tics et tics de la littérature, n’ont jamais dit leur dernier mot et ne cessent de reformuler le monde ou de le réformer. Saint-Pol-Roux a ses admirateurs passionnés ; mais à l’enthousiasme de la passion, il apparaît de plus en plus nécessaire d’associer la patiente rigueur de la recherche. L’œuvre idéoréaliste, si appréciée des poètes, demeura trop longtemps ignorée de l’Université ; peu nombreux furent les chercheurs qui, ayant lu Les Reposoirs de la procession ou La Dame à la faulx, lui consacrèrent une étude ; il y eut Anne-Marie Amiot, Patrick Besnier, Jean Burgos, Jean-Luc Steinmetz, quelques autres encore, comme Mireille Losco-Lena ou Sophie Lucet, qui travaillaient sur le théâtre symboliste ; et si une vingtaine de mémoires de maîtrise ou de DEA en firent leur sujet, seules quatre thèses, entièrement dédiées à son œuvre, furent soutenues ces quarante dernières années. C’est bien peu, alors même que les principaux textes du poète et de nombreux inédits étaient publiés et rendus aisément accessibles par René Rougerie.

Il ne nous revient pas, dans le cadre restreint de cet avant-propos, de déterminer les causes de l’indifférence – au moins apparente – de l’Université à l’égard du Magnifique. Par ailleurs, le colloque Saint-Pol-Roux passeur entre deux mondes, organisé par l’UBO les 27 et 28 février 2009 et dirigé par Marie-Josette Le Han, puis la publication des Actes deux ans plus tard, ne sont-ils pas les plus probants témoignages que l’accusation d’indifférence ne vaut plus depuis quelques années ? Et ce n’est sans doute pas une coïncidence si la Société des Amis de Saint-Pol-Roux est née peu de mois après la tenue du colloque brestois. Car, si c’est bien la passion qui anime notre association, c’est bien un souci de rigueur et un goût affirmé pour la recherche qui président à ses publications. Ainsi avons-nous eu à cœur, dans les précédentes livraisons du Bulletin, de proposer les imposants dossiers de réception des Reposoirs de la procession et de La Dame à la faulx, recueillant l’ensemble des recensions et comptes rendus retrouvés de ces deux œuvres majeures du poète ; de révéler des inédits ou des textes devenus introuvables en les contextualisant et en évaluant leur place dans la bibliographie de leur auteur ; de reconstituer, enfin, la bibliothèque « en miettes » de Saint-Pol-Roux en croisant les sources directes et indirectes. Et nous savons qu’il reste encore beaucoup à faire parce que l’œuvre idéoréaliste, protéiforme, ne se laisse pas si facilement appréhender, parce que, s’inscrivant dans une époque, elle ne cesse de se projeter en avant, exhibant orgueilleusement ses singularités.

Singularités de Saint-Pol-Roux : c’est le titre que nous avons souhaité donner à ce premier recueil d’études inédites sur le poète et sur son œuvre afin d’offrir une diversité d’approches et d’ouvrir autant de pistes de recherche. Quatorze auteurs ont répondu à l’appel à contributions lancé en novembre 2020. Ils sont universitaires ou chercheurs indépendants, et chacun de leurs articles apporte un éclairage nouveau ou complémentaire, qu’il soit biographique, thématique, générique, poétique ou historique.

SOMMAIRE

Bon de commande


Buy Now Button

Bulletin des Amis de Saint-Pol-Roux, n° 13-14 – “Singularités de Saint-Pol-Roux”, recueil de 14 études inédites sur la vie et l’œuvre du poète, dirigé par Odile Hamot & Mikaël Lugan, septembre 2022. Tirage à 110 exemplaires. 316 pages. 24 €. ISBN : 979-10-95498-06-3. Renseignements et commande auprès de l’association (harcoland@gmail.com).

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search