“à Saint-Pol-Roux” : petite anthologie de poèmes dédiés au Magnifique, à l’occasion du Printemps des Poètes (15. – Benjamin Péret)

Benjamin PÉRET

Benjamin Péret (source : Association des amis de Benjamin Péret)

On ne peut plus ignorer aujourd’hui que Benjamin Péret (1899-1959) fut l’un des meilleurs poètes surréalistes, et peut-être le grand poète surréaliste. L’association, que ses amis fondèrent quatre ans à peine après sa mort, a en effet permis la réunion et l’édition de ses œuvres complètes en sept volumes : les trois premiers chez Éric Losfeld, les quatre suivants chez José Corti. Elle publie également depuis 2012 des Cahiers annuels qui, explorant les différents aspects de l’œuvre et de l’engagement politique de Péret, ont révélé de nombreux textes oubliés et inédits qui, à terme, composeront un huitième volume.

Il faut le reconnaître, le nom de Saint-Pol-Roux apparaît peu dans les écrits de l’auteur du Grand Jeu ; et il nous est difficile, même si les premiers poèmes qu’il publia en revues – notamment dans Les Tablettes littéraires et artistiques entre février et mai 1919 – se ressentent de l’influence symboliste, d’affirmer que l’œuvre idéoréaliste lui fut familière. Toutefois, il participa à l’hommage collectif que les surréalistes lui rendirent et publièrent dans Les Nouvelles littéraires du 9 mai 1925 sous l’impulsion d’André Breton. Parmi les contributions qui le composent et qui – en dehors de celle de Breton plus théorique – adoptent, sans arrière-pensée, le mouvement d’une célébration lyrique de Saint-Pol-Roux, celle de Benjamin Péret est la seule, si l’on excepte le texte anglais d’Evan Shipman, à emprunter la forme du poème. Aussi l’avons-nous naturellement choisie pour figurer – représentant la dette du surréalisme envers le Magnifique – dans cette petite anthologie des poèmes dédiés “à Saint-Pol-Roux”.

“Portrait de Saint-Pol-Roux”

Le soleil s’éloignait des mitres et des casques

poussé par la colère des forêts

entraînant avec son ombre

les visages noircis par la suie de leurs rêves

 

Et tels des escaliers

leurs rêves simulaient leurs nuits et leurs jours

absurdes comme une épingle au sommet du Kilima N’diare

 

Seul sur la neige usée

un homme aux yeux de planète

levait ses bras chargés de lis

vers un ciel de marbre

d’où pleuvaient des yeux

si beaux que les révolvers crépitaient

 

Un vrai ciel de mariage

où la mariée nue comme la mer

attendait que l’homme jetât ses lis

pour remplacer l’écho

qui tremblait au son de sa voix

“Portrait de Saint-Pol-Roux”, publié dans Les Nouvelles littéraires n° 134 (samedi 9 mai 1925, p. 5), a été recueilli dans Benjamin Péret, Œuvres complètes, tome 1, Paris, Éric Losfeld, 1980, p. 289. Ce texte est, par son titre et sa manière, à rattacher à la galerie des portraits (d’André Breton, Paul et Gala Éluard, Louis Aragon, Max Ernst, Robert Desnos) dont plusieurs furent composés en 1923 puis recueillis dans Le Grand Jeu (Paris, Librairie Gallimard, 1928). La rupture entre Saint-Pol-Roux et les surréalistes, à la suite du banquet de la Closerie des Lilas le 2 juillet 1925, explique peut-être que Péret ne retînt pas son “Portrait de Saint-Pol-Roux” dans son recueil.

Petite anthologie des poèmes dédiés “à Saint-Pol-Roux

10/03/2024 : Jean Ajalbert, “Chanson d’Ille-et-Vilaine

11/03/2024 : Éphraïm Mikhaël, “L’Hiérodoule

12/03/2024 : Jules Méry, “Vainement

13/03/2024 : Camille Mauclair, “Décor romanesque

14/03/2024 : Remy de Gourmont, “Prose pour un poète

15/03/2024 : Édouard Dubus, “Pantoum du feu

16/03/2024 : Emmanuel Signoret, “La Maison des rossignols

17/03/2024 : André Ibels, “Vers d’airain pour Saint-Pol-Roux

18/03/2024 : Paul Fort, “Le Fou et les clowns

19/03/2024 : Michel Féline, “La Princesse magnifique

20/03/2024 : Henri Degron, “Fleurs

21/03/2024 : Jehan Rictus, “La Dame de proue

22/03/2024 : Émile Boissier, “Le Mimosa

23/03/2024 : Charles Vildrac, “Si l’on gardait…

24/03/2024 : Benjamin Péret, “Portrait de Saint-Pol-Roux



Citer ce billet
harcoland (2024, 24 mars). “à Saint-Pol-Roux” : petite anthologie de poèmes dédiés au Magnifique, à l’occasion du Printemps des Poètes (15. – Benjamin Péret). Société des amis de Saint-Pol-Roux. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w2vx

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search