Le groupe de travail “Saint-Pol-Roux” : compte rendu de la réunion du 7 octobre 2021 à la Mairie de Camaret

Carte postale “Monuments mégalithiques de Lagatjar. Au fond : le Manoir Cœcilian de Saint-Pol-Roux” – Coll. Mikaël Lugan

À l’initiative du maire, M. Joseph Le Mérour, s’est tenue le 7 octobre dernier, à la Mairie de Camaret, la réunion inaugurale du groupe de travail « Saint-Pol-Roux ».

Étaient présents : M. Le Mérour, M. Claude Lebertre (4e adjoint délégué à la culture, au patrimoine, au sport et aux finances), Mme Monique Herry (conseillère municipale déléguée aux associations et à l’animation), Mme Camille Thomas (chargée de mission à la culture) et M. Yves Leroy (membre de la Société des Amis de Saint-Pol-Roux représentant l’association).

Cette première réunion avait pour objectif principal d’installer le groupe de travail et de fixer ses modalités de fonctionnement.

Il a d’abord été décidé à l’unanimité de conserver à ce groupe son caractère « informel », afin de pouvoir l’ouvrir, selon les sujets abordés, à des intervenants extérieurs, susceptibles d’apporter leur expertise et d’enrichir les travaux. Le groupe, obligatoirement constitué de membres de la Commission Culture et de la Société des Amis de Saint-Pol-Roux, se réunira une fois par mois. Sa mission sera de travailler à des propositions concrètes qui seront soumises à la Commission Culture. Chacune des réunions du groupe de travail se concentrera sur des sujets précis : la cristallisation et la mise en valeur du Manoir de Cœcilian, le parcours « Saint-Pol-Roux », la communication autour du projet, la recherche de subventions.

Chacun de ces points a été ensuite abordé lors de cette première réunion permettant de dresser un état général de la réflexion.

La cristallisation des ruines. – Un appel téléphonique de M. le Maire à M. Candio, architecte dont le cabinet mène actuellement l’étude sur la cristallisation des ruines du Manoir, a permis de prendre connaissance de l’avancée de ladite étude. Les données collectées par un drone à la fin du mois d’août sont en cours d’analyse. D’ici la fin du mois d’octobre, deux projets, avec leur estimation, seront présentés à la Mairie : un projet de cristallisation très simple comprenant le nettoyage et l’entretien du site, la stabilisation des tours et des parties hautes ; un projet de cristallisation plus complet comprenant, en plus des actions précédentes, le dégagement d’une partie du sol, le retrait des gravats, un éclairage nocturne, favorisant un accueil du public. La faisabilité de certaines dispositions, ajoute M. Candio, reste soumise à l’aval de Natura 2000, le Manoir s’inscrivant dans un site classé.

Le parcours Saint-Pol-Roux. – Suite à la réunion du 18 août, Mikaël Lugan, président de la S.A.S.P.R., avait préparé un « parcours Saint-Pol-Roux à Camaret » composé de 20 étapes, monuments ou lieux historiques de la ville et de la vie camarétoise du poète. « Ce circuit, balisé de panneaux explicatifs, précisait M. Lugan dans son descriptif du projet, permettra aux visiteurs, guidés par les textes de Saint-Pol-Roux, de découvrir l’histoire des lieux emblématiques de Camaret-sur-mer, de la pointe du Sillon aux plages du Toulinguet et de Trez Rouz, en passant par le quai Gustave Toudouze, les alignements de menhirs de Lagatjar, les ruines du Manoir, etc. » Ces balises proposeront, en outre, des QR-codes donnant accès à l’écoute des textes du poète consacrés aux lieux signalés, et lus par des comédiens. S’il paraît difficile, remarque Mme Thomas, d’élever 18 panneaux nouveaux dédiés au poète, il est envisageable d’associer ce « parcours Saint-Pol-Roux » au « parcours découverte et d’orientation », en voie d’élaboration, parcours justement dédié à la découverte du patrimoine culturel et naturel de Camaret, certaines zones ciblées par les deux projets se rejoignant. L’établissement et les possibilités de la réalisation technique d’un tel parcours, que la S.A.S.P.R. appelle de ses vœux, feront l’objet d’une prochaine réunion de travail.

Communication et recherche de subventions. – Concernant la communication, plusieurs outils ont été évoqués : Bulletin d’Information Municipale, réseaux sociaux, sites internet (de la Mairie et de la S.A.S.P.R.), « feuille de chou » à parution régulière, presse locale (Ouest France, Télégramme, Tébéo…), réunions publiques. Une information régulière sur l’avancée du dossier est, en effet, primordiale. D’autant que la question du financement de la cristallisation du Manoir, une fois que le rapport Candio-Lesage aura été rendu, et du volant culturel de la valorisation de la présence de Saint-Pol-Roux à Camaret, ne manquera pas de se poser rapidement. Le seul budget de la municipalité, on s’en doute, n’y suffira pas, et il sera nécessaire de trouver auprès des institutions partenaires des subventions et, probablement, comme cela a été fait pour la rénovation de l’église Saint-Rémi, de lancer un appel aux dons qui devra être efficacement relayé.

La prochaine réunion aura lieu le mercredi 17 novembre. Le groupe de travail se concentrera sur la « cristallisation » des ruines du Manoir de Cœcilian, à partir de l’étude de faisabilité remise par le cabinet Candio-Lesage.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search