Un rayon de soleil sur les ruines du Manoir de Cœcilian

Cliché du 16 août 2021 (Mikaël Lugan)

Le mercredi 18 août dernier, M. Jo Le Merour, maire de Camaret, et les membres de la commission « culture » de la municipalité ont reçu à la Mairie, MM. Mikaël Lugan, président de la S.A.S.P.R., et Yves Leroy, membre de l’association, pour les informer de l’avancée du dossier de sauvegarde des ruines du Manoir de Cœcilian.

M. le Maire, après avoir rappelé sa volonté de pérenniser le site et les différentes étapes qui ont conduit la nouvelle équipe municipale à relever ce défi, a confirmé qu’une mission de maîtrise d’œuvre pour la « cristallisation » des ruines avait été confiée à l’agence CANDIO de Brest. Hasard du calendrier : ce même jour, un drone devait survoler le Manoir pour réaliser des prises de vue, étudier son implantation et initier l’établissement du diagnostic. Le cabinet d’architectes rendra son rapport dans le courant du mois de septembre. D’après une première estimation, le coût des travaux pourrait s’élever à 100.000 €. Une fois le diagnostic dûment établi, un cahier des charges sera rédigé afin de pouvoir lancer l’appel d’offres et inscrire les travaux dans le budget 2022 de la commune. Une souscription auprès de la Fondation du Patrimoine pourrait être ouverte sur le modèle de celle qui fut lancée – et toujours en cours – pour la restauration de l’église Saint-Rémi de Camaret.

Par ailleurs, M. Le Merour a réexprimé son désir d’accompagner la nécessaire « cristallisation » des ruines d’une valorisation culturelle du site et de la présence de Saint-Pol-Roux à Camaret. Désir que partagent bien évidemment tous les membres de la S.A.S.P.R. et tous les lecteurs du Magnifique. Aussi, un dossier culturel, monté par M. Claude Lebertre, adjoint à la culture et aux finances, Mlle Camille Thomas, chargée de mission à la culture, et les membres de la commission municipale, sera-t-il joint au dossier technique, afin d’être présenté d’ici la fin novembre 2021 aux interlocuteurs des différentes institutions : Conseils départemental et régional, DRAC Bretagne, etc. M. le Maire a, en outre, précisé que M. Henri Masson, conservateur régional des monuments historiques à la DRAC Bretagne, était impatient de recevoir le dossier.

La Société des Amis de Saint-Pol-Roux ne peut que se réjouir de cette dynamique positive initiée et travaillera avec l’équipe municipale à la constitution du dossier culturel. Mikaël Lugan a notamment présenté, au cours de la réunion, une ébauche de ce que pourrait être un circuit « Saint-Pol-Roux » à Camaret, associant les lieux emblématiques de la ville aux textes du poète, du Sillon aux plages du Toulinguet et de Trez Rouz, en passant par le quai Gustave Toudouze, l’église Saint-Rémi, les alignements de Lagatjar, le Manoir, etc. Une signalétique composée de panneaux permettrait de rappeler l’histoire des différents sites et monuments, d’y joindre des extraits des poèmes et discours de Saint-Pol-Roux auxquels des QR codes donneraient accès dans leur intégralité, soit sous forme de texte soit sous forme d’audio. D’autres idées ont par ailleurs été évoquées : l’organisation régulière d’une exposition « Saint-Pol-Roux », à partir notamment de celle réalisée en 2006 par le CRL du Limousin avec le concours de René et Olivier Rougerie, actuellement entreposée à Quimper et qui, se présentant sous forme de panneaux, peut-être facilement acheminée et installée ; l’organisation en été, tous les deux ou trois ans, d’un festival « Saint-Pol-Roux », mêlant concerts, récitals de poésie, théâtre, sur le site du Manoir, et conférences autour de la vie et de l’œuvre du poète ; la découverte, par les écoliers de Camaret, de la poésie de Saint-Pol-Roux dont l’ambition fut « quelque jour, plus tard, [d’]avoir [s]on nom dedans les menus livres des classes primaires ».

Il a été décidé d’un commun accord entre les membres de l’équipe municipale et de la S.A.S.P.R. présents de finaliser la partie culturelle du dossier pour la fin octobre 2021. À l’issue de la réunion, qui dura près d’une heure et demie, M. Le Merour a remis au président de l’association une médaille-souvenir de Camaret-sur-mer estampée par la Monnaie de Paris, geste symbolique auquel Mikaël Lugan a été très sensible.

Deux ans et demi après la mise en ligne de notre pétition, non seulement les ruines du Manoir sont en bonne voie d’être sauvées mais la présence de Saint-Pol-Roux à Camaret s’annonce plus vive que jamais depuis l’après-guerre peut-être.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search