Une lettre d’Aragon à Jean Denoël sur le drame du Manoir de Cœcilian

Notre ami Jean-Pierre Lassalle nous a récemment signalé la vente, dans le dernier catalogue de la Librairie Walden, d’un des 20 exemplaires sur Hollande du recueil d’Aragon, Les Yeux d’Elsa. Le volume, élégamment relié par Pierre-Lucien Martin et Charles Collet et provenant de la bibliothèque de Maurice Jouillé, est truffé d’une lettre autographe signée de l’auteur à Jean Denoël, datée du 12 novembre [1940]. Aragon y demande à cet intime du Magnifique des renseignements sur les événements qui ont précipité la mort de Saint-Pol-Roux, survenue à Brest le 18 octobre. La lettre précède de quelques semaines le bel hommage que le poète résistant rendra à son aîné dans le n° 2 de Poésie 41 (décembre 1940 – janvier 1941). Aragon fut, parmi les surréalistes, avec André Breton et Paul Eluard, probablement celui qui admirait le plus sincèrement l’œuvre idéoréaliste. La mort de l’auteur d’Anciennetés le toucha, et il n’est pas impossible que les renseignements que Denoël ne manqua pas de lui fournir sur les événements de l’été et du début de l’automne 1940 l’incitassent à écrire “Saint-Pol-Roux ou l’espoir”.

Aragon, Saint-Pol Roux ou l’espoir, Paris, Seghers, collection des 150, 1945.

Voici l’extrait que le catalogue de la Librairie Walden – qui précise à tort que Saint-Pol-Roux est mort en juillet – donne de la lettre d’Aragon à Denoël :

[V]ous en savez, grâce à Divine, plus que moi sur ce que vous appelez le drame du manoir de Cœcilian. Puis-je vous demander de m’écrire tout ce que vous en savez ? L’extraordinaire est qu’aux jours où mon unité piquant vers le sud de la Loire, il fut clair pour moi que la route de la Bretagne était abandonnée à l’ennemi […] le nom de Saint-Pol-Roux a alors surgi, et je m’étais imaginé la machine de guerre arrivant là-bas, à ce refuge contre le siècle, qui était Manoir comme le poète était magnifique… je n’avais pourtant pas imaginé le sang pour signer cette page, et le nouveau “Poète assassiné”. Bien amicalement, A.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.