Trois lettres de Saint-Pol-Roux dans la prochaine vente ADER (7 décembre 2017)

Salle Favart (Paris 2e), les 7 et 8 décembre prochains se déroulera une vente importante de lettres et manuscrits autographes. Lors de la première vacation seront notamment présentées trois lettres de Saint-Pol-Roux à Alfred Vallette, à une amie prénommée Hélène et à Camille Bizot (lots 299, 300 et 301). Nous reproduisons ci-dessous les notices que leur consacre l’expert Thierry Bodin dans l’imposant catalogue :

Lot 299. – SAINT-POL-ROUX (1861-1940). L. A. S., 5 septembre 1891, à Alfred Vallette ; 3 pages in-8. (Estimation : 150/200 €)

Vallette recevra le mois suivant une ou deux cotisations pour le Mercure. « Ne voulant point abuser, je n’envoie cette fois ni vers ni prose. Si toutefois vous manque de la copie pour parfaire le numéro, vous me trouverez à votre disposition totale. Vous manquiez, ainsi que votre Dame à la représentation Asnières. Curieux à observer le public asinal ! Les fortes têtes de là-bas se roulaient devant L’Intruse et La Main coupée ; le Margaritas ante porcos dans toute sa splendeur ! »…

Saint-Pol-Roux fut parmi les premiers actionnaires du Mercure de France auquel il collabora dès le deuxième numéro. La “représentation Asnières” désigne la représentation que fit, le 27 août 1891 à Asnières, le Théâtre d’Art de Paul Fort à Asnière du François Villon de Louis Germain, de L’Intruse de Maeterlinck et de La Fille aux mains coupées de Pierre Quillard.

Lot 300. – SAINT-POL-ROUX. L.A.S., Manoir de Cœcilian 17 juin 1937, à son amie Hélène ; 2 pages in-4. (Estimation : 200/250 €)

Il n’a pu lui écrire plus tôt, étant occupé en Bretagne par l’Assemblée générale de l’Académie de Bretagne, « et voilà que je prépare la session des Certificats d’étude que je présiderai samedi au chef-lieu du canton ». Son silence n’en est donc pas un « car vous habitez mon esprit »… Il espère que l’opération de la « chère Maman de Jean » s’est bien passée ; il a préféré ne pas partager la nouvelle avec sa fille, « ma Divine adorée », trop émotive. « Je ne sais si nous irons à l’Exposition. Tout cela dépendra de nos finances qui ne progressent point à travers ces événements politiques si peu favorables à une hausse d’actions si compromises déjà. Que Dieu nous fasse bénéficier d’un bon lot national ! Cette Exposition évidemment sera exceptionnelle, – mais encore faut-il qu’elle soit à point »…

Cette amie, prénommée Hélène, n’est autre que la veuve de Charles Gillet qui, avant de se faire un nom dans l’industrie, fréquenta la Butte et taquina la Muse, publiant quelques-uns de ses poèmes dans des petites revues. Gillet fut un intime de Saint-Pol-Roux et son complice dans l’affaire Harcoland, prêtant sa graphie au Magnifique pour recopier et signer du transparent pseudonyme Carolus Tigell l’important article que publia le Mercure sur le faux monodramaturge américain. Geneviève, l’une des filles d’Hélène et Charles, avait épousé en 1928 l’avocat Jean Jacquinot qui fit éditer en 1936 un recueil posthume des Poèmes de son beau-père, préfacé par Saint-Pol-Roux.

Lot 301. – SAINT-POL ROUX. L.A.S., Manoir de Cœcilian, Camaret 24 décembre, [à Camille Bizot] ; 2 pages in-4. (Estimation : 200/250 €)

Il a reçu son « gracieux message accompagné d’une vilaine figure [probablement sa photographie] et d’une exquise femme nue : je signe celle-là, regrettant de ne pouvoir signer celle-ci ». Il a dû attendre une grande enveloppe « pour ne pas couper en deux l’exquise Dame aux Chiens. Vos aimables paroles me touchèrent vivement. […] Il est doux que, par le monde, de chères fleurs se tendent vers nous. La plus fraîche est en l’Ile d’Yeu. Mes bons vœux de Noël dont je tends vers vous, les vôtres et votre Île, la Sainte Etoile »…

Toute information sur Camille Bizot sera la bienvenue… L’identité de ce(tte) correspondant(e) nous demeure mystérieuse.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.